Workshop Project Racines "Dictionnaires de l'hébreu biblique au Moyen Âge et à la Renaissance"

Monday February 25, 2019
Paolo Lucca

Dictionnaires de l'hébreu biblique au Moyen Âge et à la Renaissance, Institut de recherche et d’histoire des textes Salle Jeanne Vielliard 40, avenue d’Iéna, 75116 Paris (see program).

Tuesday, Frebruay 26, 2019.

Au XVIsiècle, la place de l’hébreu et l’interprétation de la Bible furent au cœur d’intenses débats religieux. Parmi les manuels utilisés par les hébraïsants chrétiens qui souhaitaient apprendre la langue hébraïque, le Sefer ha-Shorashim ou Livre des racines (Narbonne, 1210) de David Qimḥi occupa une place de choix. L’objectif de son auteur était de permettre à un large public, et non aux seuls érudits, d’accéder à l’étude de la langue hébraïque et de surmonter les difficultés liées à la compréhension du texte biblique. De fait, ce dictionnaire devint un outil essentiel pour les savants humanistes et les kabbalistes chrétiens, et ce jusqu’au XIXe siècle.

Cette journée d’étude sera d’abord consacrée à la place du Sefer ha-Shorashim dans la tradition lexicographique de l’hébreu. Cette dernière a connu, au Moyen Âge, un développement important, non seulement parce qu’elle contribuait à la préservation de la langue de la Bible, mais aussi parce que de nombreuses autres disciplines en dépendaient. Bien que revêtant des formes assez comparables, les dictionnaires reflètent souvent une approche personnelle de la langue. Ibn Kaspi reprochait à David Qimḥi d’ignorer la dimension philosophique que reflètent les racines hébraïques et les schèmes dérivationnels. Gilles de Viterbe, quant à lui, recherchait, au-delà des mots et du texte biblique, des significations cachées et des interprétations kabbalistiques. Une seconde session sera dédiée aux manuscrits du Sefer ha-Shorashim, à ses traductions et à ses adaptations latines. L’étude des premiers dictionnaires hébreu-latin à la renaissance permettra de montrer le conservatisme des lexiques et de s’interroger sur les sources de ces ouvrages. L’analyse et la comparaison des deux manuscrits de Gilles de Viterbe qui nous sont parvenus semblent attester l’existence d’au moins une copie antérieure. Enfin, seront évoqués les premiers résultats du relevé des variantes dans le texte hébreu, avant la présentation de l’environnement XMLMindXML Editor, adapté au projet Racines.

Access to the BwB database

To connect as administrator, please click here

Create an account
Forgot your password ?
5